Tricotin – Le métier à tisser

Petite histoire du tricotin……

Le métier à tisser jusqu’au moyen-âge

Le métier à tisser va permettre le tissage de tissus, de tapisseries ou d’ouvrages plus petits tel que l’écharpe, le gilet, le chandail etc…

exemple de 2 tapisseries anciennes

En fait, il va permettre de faciliter le travail du tissage en maintenant la chaîne de tension.

Il a pris plusieurs aspects ou forme en fonction de la confection d’ouvrage voulus. Il peut être complètement automatisé, automatique, semi-automatique, voire complètement manuel. Mais le principe et les fonctions de base restent toujours les mêmes.

Tricotin, le métier à tisser moderne

Au tout début de l’avènement de l’être humain, c’est tout simplement faire de la couture ou tricoter. L’art du tissage va vraiment se développer à partir du moyen âge. Aux Amériques il prendra le nom de « French weaver » ou tisserand français. A notre époque avec le développement du mouvement DIY (do it yourself: en français, faire les choses soi-même), l’utilisation du métier à tisser va connaitre un essor gigantesque. Il va permettre l’éclosion de plusieurs variantes, en effet il va permettre le scrapbooking, la confection de pompons avec un kit pompon spécial, confectionner des fleurs avec un métier à tisser des fleurs etc …

Son utilisation et sa taille vont radicalement se simplifier et permettre à beaucoup plus de gens de pratiquer le DIY.

Après la Première guerre mondiale, la France avait un gros problème de surplus de laine, et les filatures ne savaient pas comment gérer cette laine. Vers les années 1924, la filature La Redoute, introduit un nouvel objet d’apprentissage du tricot: une machine à tricoter, appeler aujourd’hui le tricotin.

C’est un outil qui pouvait tenir dans la paume d’une main d’adulte. C’est un cylindre de 10 cm de hauteur avec quatre clous sur la surface du haut. En France, le personnel enseignant qui se fournissaient en fil de laine recevait gratuitement cet outil que de nos jours on appelle un tricotin manuel.

Ils font partie des articles de mercerie que l’on peut trouver dans une mercerie physique mais qui se trouveront plus facilement dans des merceries en lignes.

On va retrouver des similitudes avec le tricot classique avec une aiguille à tricoter ou un crochet pour la broderie. En fait on va parler aussi de rangs, de diminution ou d’augmentation de mailles. Certains tricotins modernes sont encore fait en bois tel que le bambou mais généralement vous les trouverez surtout en plastic ABS

Les différents types de tricotin :

Il y a différents types de tricotin. Selon l’ouvrage que vous voulez réaliser, un tricotin est adapté.

Le tricotin automatique :

Voilà un loisirs-créatifs agréable à faire : le tricotin automatique.

Le tricotin automatique appelé aussi tricotin mécanique, est le plus simple à utiliser. Il y a une manivelle sur le côté de l’appareil qui permet de monter des mailles automatiquement. C’est utile si vous voulez avoir une grande longueur pour faire une ceinture en laine, des tubes ou des cordons en laine.

Le tricotin automatique permet aussi de faire des prénoms. C’est l’ouvrage le plus sollicité. Faire un prénom au tricotin est un cadeau orignal, c’est du fait-main c’est mieux, pour la naissance de bébés, et aussi pour la décoration de mariage avec les prénoms des mariés tricotés. Vous pouvez aussi vous amusez à tricoter des mots pour la décoration d’une chambre, d’un salon. Et c’est vous qui choisissez la couleur des pelotes de laine. C’est parfait pour les débutantes et débutants pour commencer le tricot.

La taille de la pelote de laine ne doit pas dépassé 3,5 d’épaisseur sinon cela bloque le tricotin.

Le tricotin manuel :

tricotin quatre clous

Il s’agit d’un modèle généralement en bois ou en plastique avec quatre picots dessus. Habituellement on l’utilise avec des aiguilles ou des crochets. C’est parfait pour une débutante qui veut s’initier à l’art du métier à tisser.

Vous pouvez tresser des cordons pour faire une ceinture, une écharpe en laine…

Le tricotin circulaire :

Le tricotin circulaire est aussi appelé tricotin rond. Vous pouvez faire un snood, un bonnet, des guêtres… Il se présente en plusieurs tailles. Le petit anneau est utilisé pour faire des ouvrages pour les bébés, l’anneau moyen pour les jeunes enfants, et le grand et très grand anneau pour les grandes tailles.

Le tricotin rectangulaire :

Le tricotin rectangulaire est aussi appelé tricotin long. Il est très approprié pour la confection d’écharpes de différentes longueurs. Tout comme le tricotin circulaire, il est également disponible en différentes tailles pour confectionner vos ouvrages. Il va être idéal pour la confection de pull.

Le tricotin afghan :

De forme S ou en 8, le tricotin afghan permet de réaliser de grands ouvrages sans aucun assemblage. Il est parfait pour réaliser un châle, un plaid, tricoter une couverture à la longueur de votre choix.

Le tricotin chaussettes :

Celui-ci est de forme ovale. Il permet de tricoter des chaussettes, des mitaines et aussi des guêtres.

La fourche à tricoter :

la fourche à tricoter appelée aussi la fourchette à tricoter. Elle est en forme de lance pierre et en bois. Avec la fourche à tricoter, on obtient des tresses tubulaires, qui peuvent être utilisées pour fabriquer des ceintures, des bracelets, des colliers… L’avantage de la fourche à tricoter est que l’on peut utiliser des laines épaisses.

Ce que ces différents tricotins ont en commun, c’est qu’ils sont utilisés avec un crochet particulier.

Quelle taille de laine pour un tricotin ?

Il faut savoir qu’avec les métiers à tisser modernes, que se soit la pelote soit :

  • laine mérinos
  • mohair
  • en fibre de laine d’alpaga
  • acrylique
  • cachemire
  • angora

vous pourrez les utilisez pour tricotiner. En revanche, ce qui va changer c’est le type de tricotin et l’ouvrage que vous avez décider de confectionner qui vont déterminer le choix des pelotes.  En fait, quand on veut tricoter avec des aiguilles, droites ou circulaires, on choisit d’abord la laine, et ensuite les aiguilles correspondantes à la laine. Là c’est différent, on choisit d’abord son tricotin, et ensuite la laine. En effet, si vous voulez un snood pour l’hiver et que vous habitez en montagne, il vous faudra plus une laine épaisse pour obtenir des mailles serrées. Donc une laine pour aiguilles à tricoter 8 avec un tricotin circulaire de 30 cm.

Alors que si vous habitez en plaine ou au bord de la mer et que vous voulez un snood, une laine plus fine fera certainement très bien l’affaire

Afin de s’adapter aux picots du métier, il est préférable de choisir de la laine fermement torsadée d’une taille comprise entre 3 mm et 5 mm. J’ai indiqué de choisir une laine fermement torsadée, car vous pouvez trouver de la laine de 3 mm mais très fine, en utilisant cette laine votre ouvrage sera très lâche. Mais il est possible d’utiliser cette laine en doublon le fil avec deux pelotes.

Quels points utilisés avec un tricotin ?

Chaque point tricoté avec des aiguilles circulaires, droites, vous pouvez les faire au tricotin! Voici quelques exemples de points:

  •  Jersey endroit : C’est l’un des points de base avec lequel tout débutant qui se respecte devrait débuter, en fait c’est ce qu’on appele une maille endroit.
  •  Jersey envers : C’est par exemple une maille qui vous permettra de repartir dans l’autre sens.
  • Point en 8 : On lui a donné le nom de point en 8 car littéralement vous avez l’impression de faire des 8 avec votre laine
  • Zig zag
  • Mais un point mousse ou un point riz peut très bien se faire à l’aide d’un tricotin.